Tourne disque.

Un tourne disque, qu'on appelle aussi communément électrophone est un équipement électronique qui a pour utilité de restituer une transcription acoustique sur des disques microsillons. En fait c'est tout à fait comme un phonographe mais d'une version électronique. Dans un électrophone, les mécanismes de lecture des disques dépourvu des l'amplificateur et des haut-parleurs constituent la platine ou plutôt la platine tourne disque. Sur le socle de l'équipement on trouve une tête de lecture et un plateau d'une vingtaine de centimètre de diamètre qui tourne par la force d'un moteur électrique. D'une manière générale, la tête est de caractère piézo-électrique et a comme support un bras avec articulation. C'est sur le plateau qu'on pose de disque qu'on veut écouter, celui-ci étant centré par une broche situé au centre du plateau.

Malgré le fait qu'il y ait des modèles qui furent fournis avec un régulateur de vitesse électronique, la plupart est équipée de régulateur simple par un contacteur et un dispositif de masselottes. Et le plus souvent même, il n'existe aucun régulateur. Dans de telles circonstances, le type de moteur est alternatif asynchrone à bagues. Ainsi, il est possible de stabiliser la vitesse de rotation d'une façon raisonnable à cause de la dépendance relative à la fréquence secteur. C'étaient 33 tours/min, 45 tours/min et 78tours/min les vitesses de norme. Il y a eu, un peu plus tard, des matériels à 16tours/min.

La platine tourne disque transmet un signal de type analogique vers un amplificateur. C'est ce dernier qui les retransmet après aux haut-parleurs. Actuellement, il existe des amplificateurs qui ne sont pas munis d'entrées analogiques aux normes RIAA. C'est surtout le cas de ceux qui sont destinés aux lecteurs CD. Alors, il faut connecter un préamplificateur entre la platine et l'amplificateur. Cela joue le rôle de correcteur. Dans le monde de l'informatique, on peut trouver des logiciels qui sont destinés à transcrire les disques vinyles sur un CD ou DVD. Toutefois, pour qu'on puisse les utiliser, il faut que l'ordinateur soit muni d'une carte son (évidemment) à laquelle sera connecté le préamplificateur correcteur. Alors, c'est normal si on trouve des DJ qui utilisent des platines à disque vinyle pour créer des effets de son tels que les scratch par une manipulation manuelle du disque.

Depuis quelques temps, on a observé une évolution quant à la production des platines vinyles à cause de l'augmentation en nombre de DJs, surtout ceux qui animent les musiques hiphop ou les technos. On peut citer le Technics 121 MK2 comme modèle notable dans le monde pro. En effet, il est devenu comme standard dans de nombreuses discothèques de la planète. Mais cela n'empêche pas qu'on trouve actuellement d'autres marques comme le Numark ou le Vestax. Cependant, on assiste aussi à l'apparition des simulateurs du toucher vinyle et cela peut présenter une menace pour les modèles vinyles ainsi ravivée. Parmi ces simulateurs, on peut citer le Final Scratch ou Traktor qui sont des matériels indépendants ou nécessitants un ordinateur à partir d'un connecteur USB.

En parlant de USB, sachez alors que maintenant, on peut aussi trouver un modèle USB qui vous permet de convertir les musiques dans des vieux disques 33, 45 et 78 en des formats numériques. Via le port USB, on peut brancher une table tournante et on peut numériser les enregistrements musicaux. Evidemment, un modèle USB ne peut pas le faire seul mais il faut le logiciel qui fait la conversion et généralement, ils sont fournis avec le matériel.